Richie, 12 ans, alcoolique

Par: Rudy Norman

  • Richie, 12 ans, alcoolique

Voici comment les histoires de Jésus ont sauvé un garçon hanté par la violence et la toxicomanie

Richie Wilson n’hésitera pas à vous dire qu’il est alcoolique.

Cet homme de 58 ans vit au Nouveau-Brunswick, sur l’île Grand Manan située à 18 miles de l’État du Maine, la terre ferme la plus proche. Richie nous explique que ce malheureux titre lui colle à la peau depuis l’âge de 12 ans, alors qu’il a attrapé une bouteille de whisky pour la porter à ses lèvres.

Bien qu’il n’a plus bu un seul verre depuis 37 ans, Richie reconnaît que les démons du passé tentent encore de cogner à sa porte, sans succès à ce jour à cause de sa confiance en son Seigneur et Sauveur, Jésus-Christ.

Né et élevé sur cette même île qu’il appelle désormais sa maison, il a eu une enfance relativement normale jusqu’au jour où tout a basculé. Richie reste discret à cause du traumatisme évident, mais après un bref moment d’hésitation, il admettra douloureusement qu’il a été agressé sexuellement dans sa jeunesse.

Malheureusement, cet événement l’a conduit vers des proportions tragiques. Son innocence brutalement volée, le jeune Richie a essayé de masquer la douleur de ce qu’il venait de vivre, sans jamais admettre la source de son mal pendant bien des années.

Le dégoût de soi et le doute se sont frayé un chemin dans le cœur de Richie tandis qu’il cherchait à se libérer de cette douleur. Une nuit, alors qu’il transportait avec quelques amis des casiers à homards, le préadolescent a trouvé ce qu’il croyait être un remède à sa douleur. Un ami plus âgé avait en effet apporté ce qui détruirait plusieurs années de sa vie.

Richie dit qu’il se souvient encore du goût de sa première gorgée d’alcool. Le whisky a coulé dans sa gorge, puis il a rapidement commencé à en sentir l’effet dans son corps... C’est ainsi qu’un nouveau chapitre de sa vie a commencé : Richie Wilson tenterait désormais de masquer la douleur par un remède mortel.

Un an plus tard, une autre forme de soulagement est arrivée dans sa vie : la drogue. Il n’avait pas réellement de préférence quant à la drogue. Tant qu’il pouvait trouver quelque chose à consommer, cela lui convenait. Richie a plongé plus profondément dans sa dépendance quand il a commencé à acheter de lui-même des drogues illicites pour la première fois juste avant de se rendre à un service religieux.

Alors qu’il analyse aujourd’hui son passé en nous le racontant, la honte transparaît dans sa voix, surtout quand il parle de sa mère qui, selon lui, l’amenait fidèlement à l’église jusqu’à ce qu’il commence à se rebeller à l’âge de 14 ans.

Richie a passé son adolescence à fêter dans des partys, à boire et à consommer de la drogue. Cependant, quelque chose s’était produit quelques années auparavant et, s’il était alors impossible de le savoir à l’époque, il s’agissait d’un cadeau qui finirait par sauver la vie d’un jeune homme désespéré d’échapper à sa douleur au point qu’il tentait d’y parvenir par tous les moyens, aussi mauvais soient-ils.

Faisons un retour en arrière en huitième année, alors qu’il avait 14 ans. Ce jour-là, pendant que ses camarades de classe s’asseyaient à leurs bureaux, Richie observait un homme qui venait d’entrer avec une pile de Nouveaux Testaments dans les bras.

Richie nous raconte que l’homme était membre des Gédéons, et qu’il était là dans le seul but d’offrir à chacun d’eux un Nouveau Testament. À l’époque, il n’y a pas vraiment porté attention. Il l’a donc rapporté à la maison et l’a rapidement oublié.

L’année suivante, en neuvième année, Richie a quitté l’école et a commencé à travailler dans l’industrie de la pêche pour pouvoir continuer à financer sa dépendance.

Il a vécu ainsi jusqu’à Noël 1978. Richie, alors âgé de 21 ans, est rentré chez lui le cœur lourd. Toutes ces années pendant lesquelles il avait essayé de se cacher dans la boisson et la drogue ont commencé à se faire sentir et dans son cœur, Richie cherchait quelque chose de plus. Alors qu’il est entré dans sa chambre, là, déposé sur la table bien en vue se trouvait un livre qu’il n’avait pas ouvert depuis ce jour où il lui avait été présenté en huitième année.

Richie a pris le Nouveau Testament dans ses mains, puis il a commencé à lire le livre de Matthieu. Il a continué à lire, ainsi que le lendemain, et tous les jours qui ont suivi pendant la période de Noël.

En janvier, Richie a commencé à sentir le poids de ses choix de vie peser lourdement sur ses épaules. Saisissant son fusil de chasse, il s’est dirigé vers le boisé situé près de son domicile. Son plan? Mettre fin à sa vie. Sa vie qui avait été détruite par un traumatisme cruel à un jeune âge, et qui était marquée par des années de toxicomanie pour tenter de masquer son mal.

Debout dans la forêt avec son fusil, en évaluant sa vie, le cœur de Richie a tout à coup commencé à s’agiter. Il repensait au mois précédent, aux paroles qu’il avait lues dans les Écritures pendant la période de Noël. Toutes ces histoires d’un homme dont l’amour pour les pécheurs comme lui le faisaient réfléchir et il se disait que grâce à cela, il avait encore une raison de vivre.

C’est ainsi que quelques jours après, Richie a été délivré de ses dépendances. Puis, quelques années plus tard, Richie, aux côtés de sa future épouse, a consacré sa vie au Christ, en criant à Dieu sur cette même plage où sa dépendance a commencé à l’âge de 12 ans.

À partir de ce jour, dit-il, sa vie a changé pour toujours. Il n’a en effet plus jamais ressenti le besoin de boire ou de consommer pour masquer sa douleur. Il avait trouvé un nouvel espoir et un but à sa vie, à cause de ce que Jésus-Christ avait fait pour lui!

Un fait d’autant plus remarquable est le don de Richie pour l’évangélisation. Il a passé des années à raconter au monde ce que le Seigneur a fait dans sa vie. Il a ainsi eu l’occasion de diriger des centaines de personnes au Seigneur au cours de simples conversations.

Chacune des personnes à qui Richie témoigne reçoit une copie de la Parole de Dieu offerte par les Gédéons, comme le Nouveau Testament qui a été l’origine de sa rédemption. À ce jour, il a personnellement distribué plus de 1 300 Écritures à des gens de tous les horizons.

Richie a eu l’occasion de partager son histoire à d’autres Gédéons en Nouvelle-Écosse et au Nouveau-Brunswick, mais le plus important, c’est son désir de continuer à partager son histoire et son espoir en Jésus à toute personne avec qui il a la chance de parler.

 


Voir plus d'histoires